Refuge pour les chauves-souris

Accueillir et protéger ces mammifères utiles et menacés

Disparition des habitats, utilisation de produits chimiques, raréfaction des proies, problèmes de cohabitation, diminution de l’élevage, modification des pratiques sylvicoles, augmentation des réseaux de transports... autant de facteurs ayant pour conséquences la régression de pratiquement toutes les espèces de chauves-souris.

Victimes de superstitions et d'un manque de connaissances du grand public à leur égard, ces espèces très discrètes passent facilement inaperçu et peuvent être involontairement détruites. Ces mammifères protégés ne sont malheureusement que rarement pris en compte lors des travaux de rénovation.

Sur une idée initiale du Groupe Mammalogique Breton (GMB), la Société Française d'Etude et de Protection des Mammifères (SFEPM) a mis en place et coordonne cette action destinée à accueillir et protéger les chauves-souris.En Bourgogne, c’est la SHNA-OFAB qui anime et coordonne cette opération.

Panneau du Refuge pour les Chauves-souris
Colonie de Grand Murin © P. HUREAU
Pipistrelle commune © SHNA-OFAB
Présentation d'un gîte à chauves-souris © SHNA-OFAB
Les objectifs du Refuge pour les chauves-souris

Certaines espèces de chauves-souris hibernent dans les caves
    • Maintenir et promouvoir l'installation des chauves-souris dans les caves, greniers, granges, arbres creux, cavités...
    • Créer un réseau de sites et d’habitats favorables aux chauves-souris et enrayer le déclin des espèces victimes de la perte de leurs habitats.
    • Maintenir ou créer des terrains de chasse favorables au sein des parc, jardins...
    • Accroître la disponibilité d’espaces favorables dans des lieux non encore occupés.
    • Assurer la protection des chauves-souris sur le long terme en favorisant leur cohabitation avec l’homme et en suscitant l’intérêt du grand public.
    • Créer un réseau de signataires engagés et échanger des expériences.
Les grands principes du Refuge pour les chauves-souris
Conventionnement

La création d'un Refuge pour les chauves-souris passe par un conventionnement entre des propriétaires de mares (privés ou publics) et la SHNA-OFAB.

Engagement des propriétaires

En signant la convention, les propriétaires s'engagent à appliquer certaines pratiques pour favoriser les chauves-souris : réaliser des travaux en dehors des périodes de présence, ne pas utiliser de produits toxiques sur les charpentes et au jardin, conserver et créer des disjointements dans les murs et ponts, et préserver l'accès aux combles et aux caves.

Accompagnement de la SHNA-OFAB

La SHNA-OFAB propose des conseils et un accompagnement personalisé, adapté à la configuration de chaque lieu. Elle fournit également le panneau indicatif à apposer sur le lieu, des autocollants et de la documentation technique. Pour les personnes souhaitant s'engager plus loin dans la démarche, elle apporte son expertise sur l'installation des gîtes artificiels, la sensibilisation du voisinage, l'encouragement du maintien des haies et prairies, la limitation de l'emploi de pesticides...

Extrait de la convention Refuge pour les chauves-souris
Un refuge pour les chauves-souris conventionné à Marcellois © SHNA-OFAB
Panneau (format A4) donné aux propriétaires pour annoncer la création d'un Refuge pour les chauves-souris
En savoir plus

Documentation complémentaire : le Guide technique sur l'opération Refuge pour les Chauves-souris, le dépliant sur les Refuges pour les Chauves-souris et la plaquette d’information sur les Chauves-souris de Bourgogne.

Si vous êtes intéressé par cette opération : le « Refuge pour les Chauves-souris » est relayée en Bourgogne par la SHNA-OFAB : contactez-nous !

Une action menée grâce au soutien de :

Les autres refuges

Découvrez les deux autres refuges pour les mares et la Loutre d'Europe