Enquête sur les insectes de la Vipérine

Du 1er mai au 31 juillet

Les insectes et leurs plantes hôtes

Beaucoup d’insectes sont liés dans leur cycle de vie à une plante ou une famille de plante bien particulière. C’est le cas pour les espèces phytophages, dont la larve ou l’adulte ne se nourrit que sur une plante, comme par exemple le Doryphore (Leptinotarsa decemlineata) sur les pommes de terres. C’est aussi le cas pour les prédateurs se nourrissant de ces phytophages, par exemple certaines coccinelles ne se trouvent que sur des résineux comme la Coccinelle de l’épicéa (Aphidecta obliterata). Mais c’est aussi le cas pour certains pollinisateurs, en effet certaines abeilles ne pollinisent qu’une plante bien précise, c’est notamment le cas pour la Collète du lierre (Colletes hederae) que l’on trouve comme son nom l’indique sur les fleurs de Lierre (Hedera helix).

L’importance du lien entre les insectes et les plantes n’est plus à démontrer et peut même guider la détermination de certaines espèces, il est donc important lorsque vous la connaissez de mentionner la plante hôte dans le formulaire d’observation. Dans le volet «espèces», il suffit de dérouler le menu «plus d’options».

© M. CARNET

Les insectes de la Vipérine

Nous vous invitons donc à chercher 4 espèces inféodées à la Vipérine (Echium vulgare). Cette plante aux belles fleurs bleues se rencontre dans les friches ou sur les bords des chemins et des routes. Elle est au cœur du cycle de vie de plusieurs espèces qui sont encore relativement mal connues en Bourgogne :

  • l’Aiguille de la vipérine / Opsilia coerulescens, un coléoptère de la famille des longicornes (Cerambycidae),
  • le Charançon à guêpière / Mogulanes geographicus, un coléoptère de la famille des charançons (Curculionidae),
  • la Punaise ponctuée / Psacasta exanthematica, une punaise de la famille des Scutelleridae,
  • Psacasta granulata, une punaise de la famille des Scutelleridae.

Opsilia coerulescens @ M. CARNET
Mogulones geographicus @ M. CARNET
Psacasta exanthematica @ M. CARNET
Psacasta granulata @ M. CARNET
Comment et pourquoi mener l'enquête ?

Que ce soit en fauchant la plante à l’aide d’un filet, ou simplement en scrutant les tiges et les feuilles : aidez nous à améliorer la connaissance de ces insectes et à mieux savoir si ces espèces sont largement réparties sur notre territoire mais discrètes, ou si certaines sont effectivement plus rares.

Pour participer à l'enquête

Cette enquête, plutôt destinée aux naturalistes avertis, ne dispose pas de formulaire simplifié. Vous pouvez directement noter vos données dans E-Observations.