Retour à la liste

Juillet 2022

Focus sur les restaurations de mares

La restauration de mare fait partie intégrante des actions de la SHNA-OFAB. L'objectif est de réhabiliter ces lieux de vie et de biodiversité en faveur d'espèces à enjeux, comme le Triton crêté. Il est alors nécessaire de définir les secteurs les plus propices à des restaurations : présence de réseaux de mares et de populations de Triton crêtés importants et état de conservation de ces réseaux à améliorer.

Depuis la fin de mars, nous avons réalisés des diagnostics pré-travaux (état des lieux de la mare, identification des menaces et du potentiel pour la faune sauvage) ainsi que des inventaires faunistiques, ciblés sur les espèces à enjeux, en vue de restaurations sur 2 secteurs :

  • sur les bassins versants de la Cure et de l'Yonne en partenariat avec le CTEC Cure-Yonne (porté par le Parc naturel régional du Morvan), dans la continuités des actions menées les années passées
  • sur un secteur du nord de l'Yonne, en partenariat avec une association locale, le Ruban vert.
Diagnostic de mare pré-travaux © L. LEPRÊTRE
Diagnostic de mare pré-travaux © L. LEPRÊTRE

Sont restaurées les mares dégradées présentant un potentiel intéressant pour la biodiversité. Elles sont alors curées, mises en lumière et mises en défens à l'automne. Cette restauration ne pourrait se faire sans les subventions de l'Agence de Eau Seine Normandie, du Conseil départemental de l'Yonne et du Conseil départemental de la Nièvre.
Une fois réhabitlitées, les mares seront labellisée : Refuge mare.

Nous réalisons un premier suivi au printemps suivant les travaux, puis, un second 3 ans après, toujours au printemps, afin d'évaluer la réussite des restaurations.
Cette année, nous avons suivi les mares restaurées l'année dernière et restaurées il y a 3 ans sur le territoire du Contrat Territorial Eau et Climat (CTEC) Cure-Yonne et sur le territoire du Syndicat Mixte des Bassins Versants de l'Arroux et de la Somme (SMBVAS).

Les suivis montrent que l'état général des mares s'est amélioré et qu'elles semblent plus favorables à la présence du Triton crêté. Quelques limites et menaces persistent notamment dans les secteurs ou le ragondin est bien présent et dégrade fortement les mares (percement des berges, dégradation de la qualité de l'eau, disparition de la végétation aquatique).

Mare avant travaux (quasi inexistante) © L. LEPRÊTRE

Même mare 3 ans après travaux © L. LEPRÊTRE

Depuis 2016, 480 mares ont été diagnostiquées et 220 mares ont été restaurées via ces programmes, permettant ainsi d'améliorer la qualité et la disponibilité des habitats pour de nombreuses espèces, dont des espèces à forts enjeux tels que le Triton crêté ou le Pélodyte ponctué.

Carte des mares restaurées en Bourgogne en 2022